L’écureuil et la feuille

Un écureuil, sur la bruyère,

Se lave avec de la lumière.

Une feuille morte descend,

Doucement portée par le vent.

Et le vent  balance la feuille

Juste au-dessus de l’écureuil.

Le vent  attend, pour la poser.

Légèrement  sur la bruyère,

Que l’écureuil soit remonté

Sur le chêne de la clairière

Où il aime à se balancer

Comme une feuille de lumière.

Maurice Carême

 

Vous naviguez dans